26/04/2013

LE POIDS DE L'IMMIGRATION - LE DANGER DU RADICALISME ISLAMISTE

 Cloche-1.gif

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

  

LE POIDS DE L'IMMIGRATION

LE DANGER DU RADICALISME ISLAMISTE

La FNW a tenu ce Lundi 22 avril une journée d'étude pour répondre aux interrogations, aux préoccupations de nos concitoyens mis sous pression par les mesures du Gouvernement Di Rupo qui marquent une diminution significative de notre pouvoir d'achat, des avantages sociaux accompagnés d'une explosion du nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté et une absence de volonté de créer des emplois durables.

 

La FNW constate avec stupeur que ce gouvernement "papillon" dans les mesures dites d'économie a bizarrement oublié le poids du coût de l'immigration dans le budget de l'Etat.

Par exemple rien n'est proposé pour réduire le nombre de ménages étrangers bénéficiaires de la GRAPA (pension minimum) avec près de 14.000 bénéficiaires venus par le biais du regroupement familial qui n'ont jamais travaillé un seul jour en Belgique et dont la plupart une fois l'obtention acquise vit en quasi permanence dans le pays d'origine ne revenant en Belgique que pour se faire soigner (de lourdes factures pour l'INAMI).

 

La FNW  veut une mesure radicale pour supprimer la GRAPA à celles et ceux qui n'ont jamais travaillé au moins cinq années en Belgique, qu'après un contrôle effectif, de rayer de ce droit les actuels bénéficiaires qui vivent quasi en permanence dans leur pays d'origine.

L'absence de domiciliation effective est facilement prouvée par des visites domiciliaires effectuées par les agents de quartier.

Le gain récurrent obtenu par cette mesure

radicale atteindrait 6,78 milliards d'anciens francs annuellement.

 

Autre souci jamais évoqué par les partis traditionnels les coûts de l'INAMI liés à la consanguinité qui a également des effets pervers sur l'éducation des enfants ( retards scolaires-gonflement des effectifs de l'enseignement spécial).

Comme le rapporte La Libre Belgique dans son édition du 19 avril sous la plume de R.Demour "une étude de quatre chercheurs marocains estime le taux des mariages consanguins à quelque 40% avec une prédominance de mariages entre cousins germains.

Cette même étude évaluerait à plus de 50% le taux de mariages consanguins de la population marocaine de Belgique.

La possibilité de faire venir sa famille dans le pays d'accueil par le biais du regroupement familial expliquerait aussi le succès de tels mariages  souvent ’’arrangés’’

La  FNW rappelle sa volonté d'interdire dans l'urgence le regroupement familial ne comprenant pas par ailleurs comment des étrangers cousins germains peuvent se marier alors que cela est interdit pour les belges.

 

Après le drame de Boston, la tuerie de Liège, l'affaire Mehra en France, la FNW marque sa vive inquiétude quant à la radicalisation de l'Islam que ce soit par le port du voile, du niqab, du tchador mais encore plus par la multiplication des écoles islamistes dont les frais de fonctionnement sont assurés par l'Arabie Saoudite et ce sans aucun contrôle!

 

La  FNW ne peut admettre cet endoctrinement des jeunes plus que dangereux car il les éloigne de toute intégration!

Faut-il souligner que l'Arabie Saoudite a pour Loi la sharia, que l'inégalité entre la femme et l'homme est disproportionnée, que les  peines appliquées sont d'un autre âge, un vrai barbarisme!

 

La  FNW ne comprend pas comment la Ligue des Droits de l'Homme ne réagit pas face à ce phénomène!

 

Enfin la  FNW  se réjouit de son opération coup de poing lors de la course cycliste "Liège-Bastogne-Liège" de ce dernier dimanche où quelques militants aidés, spontanément par des spectateurs anonymes au passage de la Redoute, ont brandi des drapeaux frappés du coq wallon tourné vers la droite, l'emblème de notre parti.   

20:47 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.