05/07/2013

ABDICATION DU ROI ALBERT II

 

 

 

EHEH5CA9CFJAJCA2QLTBBCA5GEE4HCAT6RVKQCAJV000JCACLQFLCCAOS0U8TCAE2B2MBCAGZEIWXCAF2HD7KCAAEC3PJCA5X5QSSCA2H5GC8CASP5VRLCA7JPFZKCATQK7ZJCAHT01BR.jpg

59INMCA35JA9BCAPKRVXSCAZDH992CANKI6FXCAUJMQ5HCA1V02LXCAJD2UG6CAISSUP6CAZLPGF9CA14EI5BCAXCW73ICALCZEBVCA9PK0HQCAIETEDMCAG8W8R0CA7LP2F4CAY15F47.jpg

                   ABDICATION DU ROI ALBERT II

 

Le 21 juillet sera une date doublement historique pour la Belgique :

-         Commémoration de l’indépendance du pays

-         Deux Rois, un instant, côte à côte au défilé militaire à la gloire du peuple belge

 

La FNW salue le Roi Albert II pour le courage manifesté durant les vingt années de son règne, particulièrement lors de la plus grave crise institutionnelle de l’histoire de la Belgique.

Sans le Roi, le pays aurait connu le chaos, son intervention avec force et détermination, a suscité, parmi les partis totalement perdus pendant 541 jours dans des palabres stériles, de surcroît en période de crise financière mondiale, la prise de conscience pour la formation du gouvernement.

Le Roi profondément affligé de constater l’abandon de son peuple par les politique, décida de sortir de sa neutralité, au grand bonheur de tous les belges.

Incontestablement le Roi Albert II est et restera, dans la mémoire du peuple belge un grand Roi.

Nous regrettons, cependant, que le Palais ait ignoré le rôle politique de la FNW qui, lutte dans le respect des institutions, pour l’unité du   pays et pour la mise en place d’une véritable justice sociale, et ce, contrairement à une politique qui vise à l’éclatement du pays et qui paradoxalement bénéficie d’aucune sanction.

La FNW souhaite à Philippe premier un long et fructueux règne dans une Belgique paisible et prospère.

Qu’il puisse faire la différence entre une politique dévouée au bien-être de ses concitoyens et celle qui manœuvre à l’intérêt particulier, plutôt qu’à l’intérêt général.

La FNW rappelle aux Wallonnes et Wallons de la nécessité de la pacification politique tendant à l’équilibre entre la Flandre et la Wallonie, ce que les autres partis ne font pas, ayant comme conséquences une dépréciation significative de la prospérité de la Wallonie et une pauvreté toujours plus violente des Wallonnes et des Wallons.

Vive le Roi

Vive la Belgique  

  Le Bp de la FNW   

 

11:52 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.