23/06/2014

La démocratie en Belgique, une farce au propre comme au figuré !

Foot.jpg

 

La démocratie en Belgique, une farce au propre comme au figuré !

 

Foot.jpg

 

 

Le PS et le CDH, en votant contre le recomptage des 21.385 bulletins annulés  dans le district de Charleroi, sans oublier que lors de la législature 2004-2009 le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a fonctionné illégalement sous l'injonction des groupe PS et CDH sans être entièrement au complet. Il manquait un(e) député(e) jamais appelé(e) à prêter serment. Du jamais vu en Belgique depuis 1830.

 

 Ils ont démontré une énième fois, qu’il y a deux démocraties en Belgique, une en Flandre, l’autre en Wallonie,  comme l’affirme à juste titre le Président de la N-VA Bart De wever.

 

Comment se distinguent-t-elles l’une à l’autre ?         

 

En Flandre la démocratie est l’expression émanant de la volonté populaire.

 

Le recomptage a été immédiatement approuvé.

 

En Wallonie la démocratie est l’expression émanant de la volonté du PS et de son allié le CDH, parti opportuniste dans l’âme et le corps.

 

Le recomptage restera dans les oubliettes de l’histoire !

 

Gauchiste.jpg

Par ce refus de démocratie la Belgique se classe parmi certains pays d’Afrique et d’ailleurs sous tutelle de l’ONU veillant au bon déroulement des élections.

 

Excepté l’acceptation de la N-VA déclarant l’existence de deux démocraties en Belgique, le FRONT WALLON est totalement opposé à la politique séparatiste du parti flamand.

10:01 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/06/2014

Le scrutin du 25 mai entaché d’irrégularités ?

2359816702.jpg

Déni de démocratie.jpg

 

La saga pour le recomptage des 21.345 bulletins de vote nuls ou blancs à Charleroi, suite au recours du PTB, n’aura pas lieu sur décision du Parlement wallon, lors de la séance plénière de ce vendredi, alors que la commission de vérification des pouvoirs de l’assemblée avait jugé recevable et fondée la réclamation de ce parti.

 

Ont voté contre le PS et le CDH pour les motifs que le PTB a tardé à introduire le recours dans lequel n’était mentionné aucun élément probant d’irrégularité, lors du dépouillement dans les bureaux de vote.

 

Quant à la présentation tardive du recours, seulement une semaine  après le scrutin, ne devait constituer un prétexte en annulation de la réclamation, étant  un délai nécessaire à l’analyse de l’ensemble des circonscriptions électorales, sachant aussi que les petits partis n’ont pas les ressources humaines suffisantes pour vérifier dans tous les bureaux de vote le bon déroulement du dépouillement, force était de faire confiance, cependant, vu le nombre anormal de bulletins non validés, du jamais vu à Charleroi, des rejets ont pu se produire et donc un recomptage était plus que nécessaire pour rendre justice aux citoyens du bon déroulement des élections dans un pays respectueux des principes et valeurs démocratiques.

 

Le Front Wallon s’estime, lui aussi, victime des innombrables péripéties survenues lors du scrutin à Charleroi. Il s’étonne du résultat dans le district de Châtelet et d’autres cantons et districts, où de nombreux militants et sympathisants lui ont réaffirmé un soutien indéfectible à sa politique.   

 

Le Parlement wallon entame donc une nouvelle législature par un déni de démocratie, il est à espérer, qu’une telle ignominie soit fatale au PS et CDH trop avides de conserver des sièges injustement octroyés.  

09:42 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/06/2014

G7 SANCTIONS - CASUS BELLI

 

flêchette.gif

 

G7- SANCTIONS-CASUS BELLI

 

 

 

LeFront Wallon est préoccupé par la décision de durcissement des  sanctions décrétées  par les Etats-Unis et l’Europe,  lors du G7 de Bruxelles, contre l’économie russe suite à ‘’l’annexion’’ de la Crimée par la Russie, en cas d’escalade en Ukraine.

 

En fait d’annexion, il s’agit plutôt d’un retour à la mère-patrie, retour exprimé par la quasi-totalité de la population lors du référendum tenu dans le pays.

 

Dès lors, par le principe de l’autodétermination des peuples à disposer d’eux-mêmes, les lois internationales n’ont aucune valeur, tandis que le Président Poutine est dans son bon droit à défendre la Crimée redevenue terre russe.

 

Les sanctions, l’ingérence de l’Occident dans des pays comme la Georgie et autres, sous la sphère d’influence de la Russie, constituent un casus belli qui en d’autres temps aurait déjà déclenché la guerre et dans ce cas-ci la guerre mondiale, troisième du nom.

 

redm553v5srt71aer3c3irs0idum5_1402126965_9803animation3.gif

 

 

La Russie, contrairement aux américains et européens, se rend compte qu’une guerre serait néfaste à l’humanité entière, que seule l’option envisageable est la reprise du dialogue pour solutionner la crise ukrainiènne.

 

Le Front Wallon plaide pour la sauvegarde de la paix, l’entente durable entre les nations, en cette date de commémoration du débarquement allié en Normandie.

06:00 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |