04/08/2014

Le suicide de la Wallonie programmé par le PS et le CDH.

Diapositive1.JPG

 

Le suicide de la Wallonie

 

programmé par le PS et le CDH.

 

A peine installé, le gouvernement wallon prend une décision lourde de conséquences.

Le Front Wallon est sidéré de l’accord négocié par Paul Magnette (PS) et Benoït Lutgen (CDH) de réduire les aides aux entreprises.

 

C’est une attaque directe à l’emploi.

 

Pour le FW, cette décision est impensable, inimaginable, elle est contraire aux promesses électorales pour la relance économique de la Wallonie qui, souffre de précarité évidente.

 

Le plongeon dans la pauvreté est assuré pour des milliers de travailleurs et leurs familles, déjà, en Wallonie 228.335 d’entre eux  sont au chômage (source: le Forem 31.07.2014).

 

A ce stade d’une situation catastrophique, une seule pensée doit nous animer : sauver la Wallonie, région la plus touchée économiquement par une politique débridée menée depuis des lustres par le PS et ses alliés.

 

La première mesure à prendre est le stop inconditionnel de l’immigration, le stop au paiement des allocations de toute nature aux dizaines de milliers de profiteurs du système mis en place par le PS, pour s’assurer des voix lui permettant d’être toujours au pouvoir, d’accorder tous les avantages sociaux à ces gens au détriment des wallonnes et des wallons.

Présentation1.jpg

 

Alors que la croissance est négative et donc une absence totale de richesse produite, les dépenses sociales augmentent dangereusement, (60,1 % des étrangers sont des assistés permanents), à cela s’ajoutent les dépenses dues à l’insécurité, la surcharge de la justice, la surpopulation carcérale, etc.etc.  

 

Aussi longtemps que cette situation perdurera, il y aura des ajustements budgétaires sans fin (le prochain de l’ordre de +/- 15 milliards), avec comme conséquence une dette publique explosive qui, met à mal la compétitivité de nos entreprises qui, ne peuvent bénéficier d’une diminution significative des charges sur le travail, d’où un ralentissement de nos exportations, un appauvrissement généralisé des wallons.

 

Le PS n’a jamais pris en considération nos avertissements que, tôt ou tard, le pays serait confronté à des difficultés économiques majeures. Cette négligence frappe, maintenant, la population de plein fouet.

22:06 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.