17/12/2014

ASSASSINAT POLITIQUE ET JUDICIAIRE EN BELGIQUE

serpent21.gif

 

 

Charles Petitjean bénéficie de deux jugements qui lui redonne honorabilité et crédibilité.

 

La Cour c'Appel de Mons en son Arrêt du 6 décembre 2014 absout Charles Petitjean de l'accusation de son ex épouse qui le désignait comme le commanditaire de l'agression qu'elle avait subi à son domicile le 01/02/2011.

 

Plus est la Cour d'Appel de Mons en son Arrêt du 10 décembre 2014 blanchit totalement Charles Petitjean des folles accusations de Brigitte Beudot d'harcèlement sexuel et moral. Brigitte Beudot avait été entendue par la Police Judiciaire Fédérale de Charleroi le 6  mai 2009 un mois à peine avant les élections de juin  2009.

 

Alors que le député wallon Charles Petitjean allait vers une élection facile le barnum médiatique effectué sur base d'un simple PV d'audition allait le condamner prématurément sans qu'il puisse se défendre avec une perte de mandat et surtout ruiner  durablement son honorabilité, sa  crédibilité.. 

 

Suite à cette accusation nauséabonde le FN allait perdre ses 11 parlementaires, disparaître du paysage politique.

Pour beaucoup l'attaque était diligentée, Beudot n'étant qu'un instrument.

 

C'était un assassinat politique et judiciaire.

 

Il est apparu que Brigitte Beudot n'avait pas froid aux yeux. Elle travaillait dans un bar VIP à Genappe "le Vaudeville"! Plus  récemment elle a été poursuivie pour trafic d'héroïne et cocaïne.

http://www.dhnet.be/actu/faits/le-depute-pervers-totalement-blanchi-548b1f8d35707696bb1e716e

 

http://pont-a-celles.blogs.sudinfo.be/archive/2014/12/16/harcelement-petitjean-acquitte-en-appel.html

 Cours d'appel 2.jpg

3010352714 en politique.jpg

19:28 Écrit par Le comité de Liege | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.